le deuil animalier lors d’une séparation

Accueil / Animaux de ferme / le deuil animalier lors d’une séparation
Bonjour, aujourd’hui je vais vous parler d’un type de deuil animalier qui passe innaperçus. Lors d’une séparation.

Lors d’une séparation parfois il y a plus que les enfants, il y a les animaux de compagnie. Il est déjà pas évident de se séparer. Un choix évident pour certain et complexe pour d’autres. Parfois, les gens se déchirent.

Il est simple quand la personne qui se sépare avait avant d’entrer en relation un animal. Par contre, quand on achète en couple un animal en commun, ça se complique.

Il arrive par vengeance, qu’un des deux pour garder un lien, car il n’accepte pas la séparation, va manipuler la situation et utiliser l’animal pour faire du mal. Soit en culpabilisant le choix de l’autre ou en gardant un lien malsain avec l’ex.

Comment déterminer qui va avoir la garde? Ça peut être basé sur lequel est plus près émotionnellement de l’animal, celui qui s’en occupait le plus, celui que l’animal semble être plus attaché, celui qui peut s’en occuper le mieux et de meilleurs conditions. Par exemple, si l’un des deux est souvent absent, ou travaille de nuit et que l’animal reste seul des heures.

Il arrive que lors d’un divorce, si le couple n’arrive pas à faire le choix, que le juge tranche et ça risque de ne pas vous satisfaire. Alors, pour éviter de tourner le fer dans la plaie, essayer de vous entendre sur celui qui aura l’animal.

Une autre option, est de faire une garde partager, 1 semaine sur deux, 1 fin de semaine sur deux. Les vacances. Ça permettra à l’autre personne de s’habituer graduellement à cette nouvelle réalité. Surtout qu’aujourd’hui, il y a beaucoup de couple qui n’ont pas d’enfants, et qui considèrent leurs animaux comme leurs enfants. Et une séparation peut apporter une blessure importante en plus de vivre la séparation.

En effet, il y a double deuil ici. Peut-être est-ce que ce sera plus facile pour la personne qui vit la séparation, qui a l’animal, il a quelqu’un pour passer sa peine. Par contre, la personne qui se retrouve seul peut se sentir désemparée face à cette brisure.

En ce qui concerne lequel des deux est le plus souffrant, seul vous le sachez. Et si il y a des enfants d’impliqués, le choix sera d’autant plus déchirant.

Je ne m’étendrai pas ici sur l’impact de la séparation sur les enfants, il y a déjà plusieurs articles sur le sujet. Par contre, dans de prochains articles, je vous parlerai du deuil animalier chez les enfants.

Vous allez devoir faire le deuil de la relation avec cette personne et le deuil de ne plus avoir cet animal, cet être vivant auquel vous êtes attaché. Et allez devoir vivre les étapes de deuil pour passer au travers.

Le deuil est celui du rêve de la relation, le futur imaginé qui s’écroule. Les projets à deux. La vie commune, la routine. Le vide que ça créé, devra être apprivoisé.

Le choc, le déni, la douleur, la culpabilité, la colère, la négociation, la dépression, la reconstruction et l’acceptation.

Pour certaines personnes, il sera facile de passer au travers la séparation du couple, mais pour d’autres, la perte de l’animal sera vécu difficilement. Je dirais même par surprise pour ces gens.

C’est parfois quand il y a une perte que l’on réalise à quel point elle était importante pour nous. Et avec tout cet amour inconditionnel que cet animal apportait, contrairement à la relation ça rend ça souffrant.

Et vous, avez-vous déjà vécu une séparation ou un animal était impliqué? Comment en êtes-vous sortie?

Brigitte Bérubé

thérapeute spécialiste du deuil animalier

www.lelotusblanc.ca

Brigitte Bérubé

Brigitte Bérubé

Laisser un commentaire

ENVOYER MON COMMENTAIRE Monter

Recent Posts
Contact Us

Send us an email and we'll get back to you as soon as possible. Thanks!