le mythe no 5 du deuil animalier

Accueil / Animaux de ferme / le mythe no 5 du deuil animalier
Bonjour à tous,

Poursuivant sur les mythes du deuil animal, je parle aujourd’hui du mythe n ° 5: ce n’est qu’un animal, il vaut donc mieux vivre mon deuil en silence.

Dès le plus jeune âge, nos parents, ou une figure d’autorité, nous disent quand nous pleurons: soyez forts, ne pleurez pas, ce n’est pas beau de pleurer, calmez-vous.

C’est faux et l’exprimer ajoute de la lourdeur à la vie des autres. Et il est inapproprié d’exprimer nos émotions devant les autres.
Confinés au silence, ces commentaires n’aident pas notre sentiment de culpabilité généré par ces commentaires, qui se reproduisent de génération en génération. Une culpabilité qui reste présente en vous dès que vous ressentez une émotion ou une colère triste.

Ainsi, l’être humain imprégné de fer blanc cette culpabilité reste en silence avec ses émotions.

Il est prouvé par la médecine que garder nos émotions en nous conduit le corps à développer des maladies. La recherche en méta-médecine en parle depuis plus de 30 ans.

Donc, malgré votre culpabilité face à vos émotions de tristesse, de colère, je vous invite à exprimer vos émotions, car c’est essentiel. C’est à votre santé de sortir de l’isolement pour ne pas souffrir.

Puisqu’il y a beaucoup de tabous sur le deuil des animaux, je vous invite à le faire de la bonne façon, c’est-à-dire à en parler à des gens qui ne vous jugeront pas. Ceux qui ont déjà vécu un chagrin similaire, à un thérapeute qui y croit.

Si vous ne choisissez pas les bonnes personnes, vous risquez de vous faire dire ces folies, qui ne feront qu’accentuer votre sentiment de tristesse et d’isolement.

Alors, que se passe-t-il lorsque vous ne choisissez pas la bonne personne à qui parler? Vous finissez par dire, comme la plupart des gens, « ils s’en moquent, ils ne comprennent pas ». Mais devinez quoi? Vous avez raison, ils ne le font pas et c’est ok. Est-ce que tout le monde comprend tout, toutes les émotions? Non, comme je le mentionne dans un autre article, tout le monde est différent, donc chaque expérience est unique, tout comme votre chagrin.

Besoin d’aide? Parlez, ne pleurez pas seul, ce n’est pas bon pour vous.

 

Brigitte Bérubé
Thérapeute humaniste, spécialiste du deuil
www.centredudeuilanimalier.com

Brigitte Bérubé

Brigitte Bérubé

Laisser un commentaire

ENVOYER MON COMMENTAIRE Monter

Recent Posts
Contact Us

Send us an email and we'll get back to you as soon as possible. Thanks!