Accessibilité élargie dans les lieux publics et au logement pour les animaux de compagnies (1 de 2)

Accueil / Humains / Éditoriaux / Accessibilité élargie dans les lieux publics et au logement pour les animaux de compagnies (1 de 2)

L’interdiction de la présence d’un animal de compagnie
qui existe encore en 2016 malgré le statut qu’ils ont de
plus en plus (ie: membre de la famille à part entière)
 est tout simplement inacceptable!

Il n’est pas ici question d’imposer la présence des
animaux de compagnie à qui que ce soit. Il n’est que
logique de permettre aux gardiens d’animaux qui sont
responsables de vivre avec eux sans restriction!

En effet, il est interdit de discriminer envers les
gardiens d’animaux dans certaines provinces canadiennes
lors de la recherche, de la location ou de l’achat
d’une propriété. Dans de nombreux cas, un dépôt peut
être exigé (comme en Ontario) alors que l’on sait que
majoritairement du temps la valeur maximale de dommages
causés par un animal ne dépasse pas 500$.

Au Québec, il ne suffirait que de mettre en place un
système similaire et pour une mesure de « sécurité »
supplémentaire (ou plus musclée) pour s’assurer du
respect d’une telle politique, pourquoi ne pas alors,
lier le renouvellement du permis de conduire à
l’absence de décision à la régie du logement
(ou autre instance judiciaire) établissant qu’un animal
de compagnie aurait causé des dommages au logement.

2015 Atwater Mkt Dog!

Nous ne parlons pas ici d’un procédé scientifique
nécessitant un doctorat en physique quantique.
Une procédure de preuve simple et rapide permettant
aux parties de faire leurs représentations respectives
et en cas d’absence de la part du gardien de l’animal,
un jugement par défaut serait rendu.

Quant à l’interdiction d’animaux de compagnie
dans des endroits publics…

Clanimal rappelle que selon certaines études, les endroits
dits « publics » démontrent la présence dans plus de 90%
des cas, d’allergènes de nature animale (si ce n’est pas
d’autres choses similaires!).

Faites juste le calcul sur le nombre de foyers où vivent
des animaux (domestiques seulement!) dans le monde,
multiplié par le nombre de personnes entrant en contact
avec l’animal, à chaque jour, qui se déplacent dans
combien d’endroits « publics », et ce sans compter,
toutes les autres bactéries et autres éléments
allergènes présents dans l’environnement
(propagé par le personne médical, les
personnes malades, etc.). Vous commencez à
voir la réalité!

2015AtwaterMktDog8

Utopique de penser à un monde aseptisé à 100%…
selon Clanimal: certainement! Alors, cessons
de frapper sur les animaux seulement, et
regardons aussi nos propres phobies!

Clanimal recherche des professionnels souhaitant
nous aider à monter un dossier sur l’impact de la
présence d’animaux dans des lieux dits « publics »,
comme des restaurants, centre d’achats, écoles, etc.,
pour voir si la société (ou certains éléments
de celle-ci) a raison de faire porter aux animaux
l’odieux des conséquences d’être des vecteurs de
maladies ou d’allergies, pour interdire leurs
présences auprès de leurs familles!

Suite de l’article sur l’accès aux animaux de compagnies dans les endroits publiques

Alors, si vous souhaitez aider Clanimal dans cette tâche,
svp communiquer avec nous, à « theguy@clanimal.com ».

Germs

Je vous invite donc à lire les différents éditoriaux
écrits au sujet des problèmes animaux au Québec que
vous retrouvez sur Clanimal.com, dans la section
Centre du savoir/humains/éditoriaux (cliquez ci)
ou encore commencez votre éducation canine en allant remplir
« Trouver votre alter ego canin » (le questionnaire)
et partagez-le pour aider autant le chien que son futur gardien!

À bientôt et svp donnez-moi vos commentaires à
« theguy@clanimal.com » ou sur l’un de nos médias sociaux
(FB et LinkedIn (bernard t raymond, entrepreneur)
et sur Twitter(@weareclanimal)

The Guy (theguy@clanimal.com)

Hotel Dog Policy

The Guy

Laisser un commentaire

ENVOYER MON COMMENTAIRE Monter

Recent Posts
Contact Us

Send us an email and we'll get back to you as soon as possible. Thanks!