Abus sur les animaux/sentences

Accueil / Humains / Éditoriaux / Abus sur les animaux/sentences

Présentement, nous pouvons avancer qu’il existe manque
de sérieux des autorités à enrayer la maltraitance
envers les animaux.

Qu’on nous explique pourquoi  l’application de peine
d’emprisonnement, selon la loi, est si timide.
C’est pourquoi Clanimal affirme qu’un engagement ferme
et sincère des autorités ainsi qu’un renforcement des
peines est nécessaire afin de démontrer le sérieux des
autorités de mettre fin aux abus envers les animaux.

Le projet de loi 54 apparaît comme un « mirage » relativement
aux véritables intentions (car ne n’est pas un engagement!)
des autorités. Il est impératif d’apporter au minimum le
double des peines imposées (sans que la peine ne deviennent
de juridiction fédérale, auquel cas, ne serait-il pas temps
que les autorités provinciales agissent finalement comme
si tous leurs citoyens vivent dans le même territoire!).
Les amendes quant à elles pourraient être quadruplées
au minimum!

Dog-Fight!

De plus, la Loi mérite d’être renforcé à propos
de la maltraitance envers les animaux.

En statuant que les peines d’emprisonnement sont fermes,
c’est-à-dire qu’elles seront purgées dans leur entièreté!
Un des problèmes de la Loi quant à son « manque de dents »
est qu’apparaissant imposer des amendes « salées », l’effet
dissuasif ne sera pas atteint, car ces amendes ne feront
pas un trou dans le portefeuille des agresseurs et opérateur
d’usines à chiots et n’arrêterons jamais ces opérations,
tant que le plaisir malsain sera ressenti ou que l’argent
continuera à entrer!

C’est comme si les autorités disent aux contrevenants:
« Payez ici, reprenez vos activités illégales et si on
vous rattrape de nouveau, vous n’avez qu’à repasser à
la caisse! » Il est temps que les autorités montrent
qu’elles sont sincères et déterminées à respecter
les animaux!

Dog-fight-suspects-Chicago

Aussi, pourquoi ne pas imposer des peines sévères de
travaux communautaires auprès des refuges, au moins,
aux gens qui servent de complices et/ou de « paravents »
aux propriétaires ou opérateurs  d’usines à chiots et,
à certains types d’agresseurs. Il serait bon d’établir
à l’aide de spécialiste en la matière, le type de
travaux à faire afin de faire vivre à ces gens ce que
les animaux ont à vivre pour se sortir des effets et
des séquelles psychologiques causés par leurs actions.

Nous soumettons quelques exemples de modifications qui
pourraient être apportées à la loi afin de représenter
ce dont nous traitons, dans cet éditorial:

Art. 9 (combat de chiens): modifier l’article 69 qui,
suivant une gradation d’amendes, conduit à la 3e
récidive seulement, potentiellement à une peine
d’emprisonnement (art. 69). Nous affirmons que le seuil
d’octroi d’une peine d’emprisonnement pourrait
clairement être établi, dans ce cas, à une 1re infraction,
car après tout, comment démontre-t-on le sérieux de
mettre fin à cette pratique barbare, si la peine ne
suit pas la gravité de l’acte commis?

Puppy-Mill-Suypp

Art. 16 (seuil d’octroi du statut d’usine à chiots):
ramener le nombre actuel (15) à, 2-3 animaux géniteurs,
afin de donner le message que l’appât du gain financier
ne peut être plus important que le respect de la nature!

Art 21 (vente d’animaux dans des animaleries): modifier
pour interdire la vente d’animaux provenant d’usine à
chiots (voir notre éditorial à ce sujet) et associer la
contravention à cet article, à des amendes plus sévères
et saisies immédiates de tous les actifs de l’entité
responsable de la vente d’animaux.

Art 40 ( intervention en cas d’urgence): modifier par
« toute personne » peut intervenir , au lieu de (seulement)
« l’inspecteur ». Ceci protégerait quiconque intervient
pour sauver un animal en détresse (ex: chaleur extrême
dans une auto) tout en permettant quant même un
recours civil, au besoin.

Art 44 (garde de l’animal saisie): modifier en ordonnant
l’enlèvement de l’animal saisi au lieu de donner le
choix à l’inspecteur, de laisser l’animal ou
non au contrevenant.

Pet-Store-2

Je vous invite donc à lire les différents éditoriaux
écrits au sujet des problèmes animaux au Québec que
vous retrouvez sur Clanimal.com, dans la section
Centre du savoir/humains/éditoriaux (cliquez ci)
ou encore commencez votre éducation canine en allant remplir
« Trouver votre alter ego canin » (le questionnaire)
et partagez-le pour aider autant le chien que son futur gardien!

À bientôt et svp donnez-moi vos commentaires à
« theguy@clanimal.com » ou sur l’un de nos médias sociaux
(FB et LinkedIn (bernard t raymond, entrepreneur)
et sur Twitter(@weareclanimal)

The Guy (theguy@clanimal.com)

Pet-Store-Spain

The Guy

Laisser un commentaire

ENVOYER MON COMMENTAIRE Monter

Recent Posts
Contact Us

Send us an email and we'll get back to you as soon as possible. Thanks!