Les signes d’abus chez les animaux étaient là, si vous regardiez…

Accueil / Nouvelles / Amérique du Nord / Les signes d’abus chez les animaux étaient là, si vous regardiez…
(NDLR: Cette nouvelle me touche particulièrement, vu mon amour des Dogues Allemand avec Virus. Clanimal continuera toujours de décrier les éleveurs de fond de cour, les usines à chiots et toutes formes de manipulation génétique des animaux. Svp lisez à la fin de cet article des articles de Clanimal référant à ces sujets, et, si vous êtes d’accord avec leur contenu, partagez les sans réserve pour plus de gens à supporter cette vision de Clanimal! « The Guy », Clanimal.com)

 

Texte original:

 

Bobbi Boudman, de Wolfeboro, au New Hampshire, aux États-Unis, a dit qu’elle soupçonnait quelque chose. Elle a vu et entendu des choses.

 

Elle ne savait pas exactement combien de chiens géants Christina Fay, récemment piégée pour abus d’animaux, possédait alors qu’elle s’est installée dans une grosse maison il y a deux ans, mais elle savait que c’était au moins quelques dizaines.

 

Elle savait que Fay, sa voisine, couvrait son visage chaque fois qu’elle, Bobbi Boudman, essayait de se rapprocher. Le gars de UPS a déjà parlé avec Boudman et lui a parlé de tous les lits de chien et aliments qu’il avait livrés au fil du temps chez Fay.

 

Et les aboiements, bien sûr. Boudman l’entendait chaque jour, pendant de longues périodes: une heure, deux heures, six heures, et elle croyait que les chiens, les Grands Danois, lui parlaient. Il y avait de la douleur dans ces aboiements, l’intensité, quelque chose.

 

Elle avait raison. Environ 93 Grands Danois, dont 18 chiots, ont été découverts il y a quelques jours. Les policiers portaient des costumes de Tyvek pour fouiller la maison de trois étages. Ils ont trouvé des excréments et de l’urine partout, en revêtant les planchers comme de la cire, en tachant les murs comme de la peinture.

 

Ils ont trouvé de la viande pourrissante et du poulet. Ils ont trouvé un seul bol d’eau, pour 75 gros chiens de plus de 200 livres et de plus de 6 pieds de haut lorsqu’ils se lèvent sur leurs pattes arrières.

 

L’odeur était inssuportable. Christina Fay avait déjà reçu quelques plaintes en raison du bruit, qui ont eu pour résultats quelques petites amendes. c’est donc après plusieurs plaintes et des preuves tangibles, dont des photos prises par un employé de 16 ans au manoir montrant les Grands Danois dans de petites cages et des fenêtres fermées et des substances brunes partout et des larves, que la maltraitance a pris fin.

 

Les chiens ont été retrouvés avec des irritations aux yeux et à la peau, une maladie infectieuse et des queues coupées. Des analyses de sang sont actuellement en cours et d’autres maladies avec des périodes d’incubation lente peuvent apparaître à l’horizon.

 

Neuf chiens adultes sont présentement chez Conway Humane Society. Le reste se trouve à un endroit non divulgué, logé par une installation improvisée, grâce à la Société Humaine des États-Unis.

 

Les chiens de Conway sont nerveux, mais heureux, a déclaré récemment Virginia Moore, la directrice générale chez Conway Humane Society. Elle souhaite bien évidemment trouvé de nouveaux maîtres pour tous ces chiens.

 

Pour lire le texte en intégral (en anglais), vous pouvez en cliquer ici.

 

C’est pourquoi il est toujours important de se fier à son instinct et de dénoncer de telles situations. Aucun animal de mérite de vivre dans de telles conditions et si les lois étaient plus strictes, cette barbarie aurait peut-être duré moins longtemps…

 

Articles référés par Clanimal:

1. sur les usines à chiots: Article 1, Article 2, Article 3

 

2. sur la manipulation génétique: Article 1, Article 2

 

3. sur les éleveurs « de fond de cour: Article 1, Article 2

 

 

Source: concordmonitor.com

 

Amelie Delobel

Laisser un commentaire

ENVOYER MON COMMENTAIRE Monter

Recent Posts
Contact Us

Send us an email and we'll get back to you as soon as possible. Thanks!